L’association ADPSL-Alternalys vous invite à un ATELIER ALTERNATIF "" café couture ""- le samedi 26 mars - à partir de 14h30 - Centre culturel des Glycines - St LYS
Accueil du site
Dernière mise à jour :
mercredi 16 mars 2016
Statistiques éditoriales :
301 Articles
10 Brèves
61 Sites Web
60 Auteurs

Statistiques des visites :
0 aujourd'hui
0 hier
307216 depuis le début
     
Brèves
Agenda DEMOSPHERE
mardi 2 février

Nous nous sommes inscrits sur l’agenda DEMOSPHERE

http://toulouse.demosphere.eu/

 
Nouvelle brève
mardi 7 juillet

Une décision de justice met en lumière les mensonges des gendarmes et du gouvernement ! Lisle sur Tarn, 1er juillet 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Sivens : une décision justice met en lumière les mensonges des gendarmes et du gouvernement ! Ce jour, la chambre des Appels correctionnels de Toulouse a prononcé la relaxe de Yannick A., opposant au barrage de Sivens et injustement condamné le 17 septembre 2014 en comparution immédiate, pour des faits de violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Une vidéo tournée par un opposant avait été présentée en audience le 28 mai dernier car elle contredit totalement la version présentée aux juges par les gendarmes. Ceux qui sont accusés de violences sont en fait les victimes de violences commises par des gendarmes (voir communiqué du 28 mai 2015 « Non à l’impunité des gendarmes et des probarrages violents ! »).

Le Collectif se félicite de cette décision de justice. Elle démontre le discours mensonger de certains gendarmes du PSIG, du Préfet du Tarn et même du gouvernement sur la violence exercée par les opposants au barrage. En effet, ce gendarme blessé avec 45 jours d’ITT a souvent été mis en avant dans les communications officielles.

Le 6 octobre 2014, dans un Communiqué de presse « La retenue d’eau de Sivens : une opposition radicale qui menace la sécurité des ouvriers et des forces de l’ordre », la Préfecture du Tarn indiquait : « Les forces de l’ordre sont là pour faire appliquer la loi. Les gendarmes le font avec discernement et engagement. 7 militaires blessés (dont 1 avec 45 jours d’ITT) sont déjà à déplorer à ce jour. Thierry Gentilhomme, préfet du Tarn, tient à saluer le travail effectué par les gendarmes du groupement départemental et les forces mobiles ».

Dans la vidéo sur cette affaire, c’est bien la violence de gendarmes du PSIG, le 15 septembre 2014, contre les défenseurs de la zone humide (coup de pied au thorax, dans la tête, tirs de flashball à courte distance…) qui menace la sécurité de manifestants pacifiques et non l’inverse ! Pire, le lendemain de ce communiqué préfectoral, ont lieu deux comportements inacceptables de gendarmes, reconnus comme tels ensuite par l’IGGN le 02/12/14 dans son RAPPORT* : Coups portés à un manifestant à terre au cours d’une vague de refoulement le 07 octobre 2014 matin (vidéo) et jet d’une grenade grenade de désencerclement (qui projette 18 billes de caoutchouc à 15m) dans une caravane blessant gravement une opposante (Elsa Moulin, vidéo).

Après la mort de Rémi Fraisse, Cazeneuve n’a pas hésité à exagérer les chiffres sur le nombre de blessés parmi les forces de l’ordre (29 octobre 2014 sur Europe 1) : « Je veux rappeler qu’à Sivens, depuis le début du mois de septembre, 56 policiers et gendarmes ont été blessés, qu’il y a eu 81 procédures judiciaires d’ouvertes ». Déclaration contredite ensuite par le rapport de l’IGGN qui calcule qu’ « Entre la fin août et le 25 octobre inclus, les forces de l’ordre subissent sur le site de Sivens 13 agressions physiques enregistrées faisant l’objet de 11 plaintes (ITT allant jusqu’à 45 jours) ». Pour justifier l’intervention violente des forces de l’ordre le week-end des 25 et 26 octobre 2014, et notamment l’usage de grenades offensives dont l’une tua Rémi Fraisse, le gouvernement n’a pas hésité à mentir. Dans la réalité, avant ce week-end là, seuls 6 gendarmes ont été blessés dont certains eux-mêmes comme ce gendarme se blessant au pied en trébuchant tout seul début septembre…

Alors que des dizaines d’opposants au barrage de Sivens ont été blessés par les forces de l’ordre (voir un premier relevé dans un article de Médiapart) et par des milices pro-barrages (mi-septembre**, début février, début mars…), la décision de justice de ce jour ne doit pas occulter qu’aucune de ces agressions n’a été sanctionnée à ce jour. Beaucoup d’agresseurs ont agi sous le regard indifférent de gendarmes et de nombreuses plaintes d’opposants ont été classées sans suite. C’est sans doute cette impunité qui a conduit à l’incendie criminelle de la Métairie Neuve le 28 mai 2015 suivie par sa scandaleuse démolition par les pouvoirs publics. Malgré la bonne nouvelle de ce jour, l’attitude de la gendarmerie et de la justice à Sivens est donc encore loin d’être impartiale !

Réaction ci-dessous de Maître Dujardin

*Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale, 02/12/14 « RAPPORT d’enquête administrative relative à la conduite des opérations de maintien de l’ordre dans le cadre du projet de barrage de Sivens (Tarn). »

**Voir Chap 9 « Terroriser les opposants… jusqu’à la mort » dans « Sivens, un barrage contre la démocratie », Ben Lefetey, Ed. Les petits matins.

Réaction de Maître Claire DUJARDIN

Yannick a été relaxé. C’est une très bonne nouvelle.

C’est une victoire pour les droits de la défense car la cour a reconnu la validité de la vidéo qui apporte la preuve des faits et contredit les PV de gendarmes. Cela démontre que lorsque l’enquête est faite à charge et à décharge, de manière objective et faisant participer la défense, les condamnations peuvent être évitées. Dans cette affaire, les gendarmes ont mené leur propre enquête, en refusant d’entendre les témoins et en écartant la vidéo.

C’est également une victoire pour les militants écologistes de Sivens. Le ministère public a voulu faire croire à l’opinion que les opposants étaient des personnes violentes. Le discours étatique et les communiqués de presse reposaient sur cette vision caricaturale. Une nouvelle fois, les personnes présentées en comparution immédiate ont été relaxées, comme plusieurs opposants présentés devant el tribunal correctionnel tout au long de la période d’occupation du site de Sivens.

Enfin, cela démontre que l’intervention des membres du PSIG a été très violente sur le site de Sivens et qu’ils n’hésitent pas à affirmer avoir vu des violences et reconnaitre formellement les auteurs de ces violences alors que la réalité est tout autre.

Cette victoire est en demi teinte néanmoins puisque Gaetan a été condamné. Sa peine a cependant été diminuée, passant de trois mois avec sursis à 60 jours amende à 15 euros. Ces memes gendarmes qui ont menti, ont affirmé avoir vu Gaetan commettre de violences et la condamnation de Gaetan repose uniquement sur ces déclarations.

Enfin, le fichage d’opinion continue puisque la Cour a condamné Yannick à une peine de 30 jours amende à 10 euros pour le refus de se soumettre à un prélèvement biologique, malgré la relaxe au principal.

Maître Claire DUJARDIN

Article dans Médiapart qui complète ces éléments

Reportage sur France 3 Midi-Pyrénées

 
Nouvelle brève
samedi 14 mars

Rendez-vous et lectures sur Sivens

Blocus et violences des FDSEA/JA, annonce du Conseil Général de l’abandon, de fait, du projet initial de barrage au profit d’un nouveau projet au contour très flou, expulsion manu militari de la ZAD et poursuite de la répression des Zadistes et de leurs soutiens… L’émotion est grande et la contradiction des messages des autorités ne contribuent pas à analyser sereinement la situation pour préparer l’avenir de notre lutte. Pour le Collectif Testet, le temps est à la collecte des différents avis et points de situation auprès des avocats, administrations, élus et partenaires. Cela devrait permettre de débattre de l’analyse de la situation et de la stratégie à mener lors de l’AG qui se tiendra fin mars.

D’ici là, nous vous proposons plusieurs RV et lectures :

CE SOIR : Vendredi 13 mars à LUGAN (81) à 20h30 Salle communale.

« GPII Tarnais » NON aux projets nuisibles et imposés, OUI aux Alternatives.

avec Ben LEFETEY, Julien MILANESI, François AUTELITANO et les candidats du Collectif ACTES.

Le collectif ACTES - Alternative Citoyenne pour un Tarn Ecologique et Solidaire - présente des candidats aux élections cantonales dans 7 cantons dont les cantons où sont situés les GPII tarnais, ce sont : La Liaison Autoroutière Castres Toulouse, les Portes du Tarn et le barrage SIVENS.

LUGAN est situé à côté de St Sulpice. A partir de la sortie N° 6 de l’autoroute au rond point prendre direction Lugan (plan en pièce jointe).

Demain, 14 mars 2015, le Collectif va co-signer un communiqué à l’occasion de la Journée Internationale pour les Rivières, voir sur le site web demain.

Lundi 16 mars 13h, manif des agriculteurs bios devant la préfecture place St Etienne à Toulouse

Les Agriculteurs Biologiques de Midi-Pyrénées sont exaspérés. Alors que le Ministre de l’agriculture nous parle d’agro-écologie, de plan écophyto, de plan ambition bio pour redresser une situation alarmante : augmentation de la consommation de pesticides ; coûts astronomiques pointés par la Cour des comptes pour la dépollution de l’eau ; coûts induits liés aux impacts sur la santé... il annonce une coupe franche de 25% des aides 2014 attendues par les agriculteurs bio ! Il faut ajouter à cela des incertitudes sur les aides à la bio pour la période 2015-2020.

Vous trouverez en pièce jointe un communiqué de presse annonçant un rassemblement des agriculteurs biologiques ce lundi 16 mars à partir de 13h place Saint Etienne à Toulouse.

Soyons nombreux à les soutenir et à réclamer que les financements publics soutiennent la bio locale plutôt que des projets dépassés de la FNSEA comme le barrage de Sivens !

Autres RVs sur le site web du Collectif Tant qu’il y aura des bouilles

Pour contribuer à la réflexion et à l’action, trois livres viennent d’être publiés sur Sivens :

Sivens, un barrage contre la démocratie par Ben Lefetey (Le Collectif le vend à son profit durant les réunions publiques comme ce soir, à l’AG, à Biocybèle, etc) Sivens, le barrage de trop par Grégory Souchay et Marc Laimé Sivens sans retenue par Aurélien Berlan

Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet http://www.collectif-testet.org

 
NOUS SOMMES CHARLIE
jeudi 8 janvier

Nous n’avons pas peur, restons unis pour nos libertés REJOIGNEZ NOTRE APPEL : AVAAZ.ORG

À tous nos concitoyens :

L’attaque ce matin n’a pas seulement ôté la vie de Wolinski, Charb, Cabu et des autres journalistes de Charlie Hebdo : elle menace l’essence même de notre démocratie, notre liberté d’expression, nos droits, notre humanité partagée.

Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais la tragédie de ce matin peut aussi nous rassembler comme jamais — cela ne dépend que de nous.

Si dans les prochaines 24h, aux quatre coins de France, nos voix ne font qu’une, que nous clamons tous ensemble notre solidarité et notre unité pour défendre la liberté de notre presse, notre diversité et notre tolérance, nous parviendrons à couvrir les discours haineux et le bruit des armes. Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence. Cliquez pour s’unir contre la haine et défendre nos libertés — lorsque nous atteindrons 100 000 personnes, nous ferons retentir notre message dans les médias : “Nous restons unis”, “Nous Sommes Charlie”.

 
Nouvelle brève
samedi 20 décembre

APPEL A SOUSCRIPTION D’ENERCOOP MIDI-PYRENEES :

rejoignez le 1er opérateur régional d’énergie 100 % renouvelable, citoyenne et coopérative !

Depuis 2009, Enercoop a entamé un processus de régionalisation, afin de réaliser son objet social : développer l’usage des énergies renouvelables, réduire les consommations d’énergie et rapprocher les producteurs des consommateurs au sein des territoires.

L’Association de Préfiguration d’Enercoop Midi-Pyrénées (APEMIP) a étudié depuis 2012 la faisabilité de la création d’une coopérative régionale avec le soutien financier de la Région Midi-Pyrénées, de l’ADEME, la Fondation MACIF et Midi-Pyrénées Actives.

Les conditions de la création étant réunies aujourd’hui, l’APEMIP lance un appel à souscription afin de collecter les fonds propres nécessaires au démarrage de l’activité de la coopérative prévue le 1er février 2015.

Plus d’informations et les bulletins de souscription ici : http://www.enercoop-midi-pyrenees.fr/appelasouscription.php

 
mercredi 16 mars 2016
CAFE COUTURE


 LE SAMEDI 26 MARS A 14H30 SALLE ANTONIN CHELLE - ST LYS ; Participation de 2€ demandée

Adpsl-Alternalys propose un atelier "Café Bricol’ couture" pour :

- réparer sa machine à coudre, apprendre à faire un ourlet ou réparer un accroc, des bénévoles sont là pour vous aider dans le but de ne pas jeter inutilement.

et aussi dans le but du zéro dechet

 En lien avec les initiatives de réduction des déchets *du Centre d’Animation Social de la ville de St Lys* et en vue de la suppression des sacs plastiques, l’animatrice du centre vous propose aussi de fabriquer vos propres sacs à courses. Amenez votre tissu préféré !

 
Articles les plus récents
mercredi 16 mars 2016
par andree
café débat sur les énergies renouvelables
CAFE DEBAT SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES le 1 avril 2016 - salle Antonin chelle , ST LyS 31470 - 20h - gratuit
Edito Notre mode de vie implique une empreinte écologique insupportable pour la planète, et un pillage des pays du sud. Les énergies renouvelables semblent représenter une réelle alternative, mais soulèvent des oppositions .Les motifs invoqués sont nombreux, mais sont-ils toujours fondés ? L’énergie nucléaire vantée comme « propre » par les lobbies l’est- elle vraiment ? La meilleure des énergies n’est-elle pas celle qu’on ne consomme pas ?
Présentation d’abord avec un spécialiste des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 février 2016
par andree
Présentation des buttes
escriptif : La butte autofertile dite "Butte Morez" Robert Morez, ingénieur agronome est un ancien du CIEPAD (Carrefour international d’échanges de pratiques appliquées au développement), et un pionnier de l’agroécologie. Il a notamment beaucoup travaillé avec Pierre Rabhi. Le principe vient de la vitesse de décomposition et de la nature des éléments produits lors de la décomposition de différentes couches. Il en résulte un effet "starter" assez impressionnant ainsi qu’une fertilité très importante pendant plusieurs années, due à la dégradation des éléments plus grossiers. Elle peut durer jusqu’à 4 ans. (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 février 2016
par andree
Atelier Alternatif du Sam 28 NOVEMBRE « fait maison » sur les produits de beauté »
COMPTE RENDU Atelier Alternatif du Sam 28 NOVEMBRE « fait maison » sur les produits de beauté »
Solution simple et économique Créer ses propres cosmétiques maisons est une démarche moins compliqué qu’on ne le croit. L’investissement du départ est moindre car il y a beaucoup d’ingrédients et de matériels de votre cuisine Permet de faire des économies, en préparant vos produits avec des fleurs, fruits et plantes de votre jardin ou des prés environnants, vous bénéficiez de l’efficacité intactes des produits frais.
Démarche respectueuse de la santé et de l’environnement Fabriquer ses produits est une alternative (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 février 2016
par andree
telier Alternatif : »fait maison » fabriquer ses produits d’entretien
COMPTE RENDU Atelier Alternatif : »fait maison » fabriquer ses produits d’entretien. SAMEDI 28 Février
Un produit d’entretien pour les vitres, un produit ménager pour le sol, un produit d’entretien spécial salle de bains, un spécial cuisine, un autre spécial surfaces très sales, un produit dégraissant, un produit désodorisant… Le marché de l’entretien ménager déborde aujourd’hui de bidons, packs, sprays et lingettes en tous genres. Et la majorité d’entre eux se livre à un concours du produit le plus chimique !
Naturels, efficaces et économiques, les produits naturels pour entretenir la maison n’ont que des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 février 2016
par andree
Café Bricol’ du 26/09 et 12/12
Qu’es acco ??
Malgré la chasse aux gaspis, on se rend compte que, dans nos poubelles, les gens jettent des articles qui pourraient encore servir.. Mais nous pouvons aussi essayer de nous prendre en main et devenir plus autonome.
Dans un lieu convivial, avec un peu d’outillage et quelques bonnes volontés pour transmettre des savoirs de base en bricolage électrique/électronique, nous vous invitons à un atelier, ouvert à tou(te)s, où apprendre à réparer son petit électroménager ( lampes, casques audio, fer à repasser, mixeur, perceuse, chargeur…. ).
Mais cet atelier n’est pas un « service » ; c’est (...)

lire la suite de l'article